Comment un Juif français devient-il pro-palestinien ?

mardi 7 mai 2013
par  HB
popularité : 42%

Et comment finit-il par trouver insupportable la politique israélienne ?

Notre camarade Pierre Stambul présentera son livre

Israël/Palestine

Du refus d’être complice à l’engagement

mercredi 22 mai à 20h à Lyon

Maison des Passages

44, rue Saint Georges (5ème)

Soirée – rencontre
à l’initiative de l’Union Juive Française pour la Paix - UJFP

“Entre Mer Méditerranée et Jourdain, Palestiniens et Israéliens sont en nombre sensiblement égal. Mais les Israéliens possèdent tout : les richesses, la terre, l’eau, les droits politiques. La Palestine est volontairement étranglée et sa société est détruite (…)

Il faut dire les mots décrire ce qui est à l’œuvre : occupation, colonisation, apartheid, fragmentation, crimes de guerre et crimes contre l’humanité, racisme. La majorité des Israéliens espère qu’à terme, les Palestiniens deviennent des indigènes marginalisés, incapables de défendre leurs droits. Les gouvernements israéliens s’acharnent à fragmenter le Palestine en des entités aux statuts différents : Cisjordanie, Gaza, Jérusalem-Est. Palestiniens d’Israël, réfugiés…

Comment un État colonialiste peut-il se revendiquer du passé quand les Juifs étaient les parias de l’Europe ? (…)

Le sionisme n’est pas seulement militariste, raciste, colonialiste ou pro-impérialiste. Il a contribué à une gigantesque manipulation de l’histoire, de la mémoire et des identités juives. (…) Dans l’État juif, les non-juifs sont des étrangers dans leur propre pays (…)” (Extraits de la 4ème de couverture)

Ce que les textes de Pierre Stambul nous rappellent, c’est qu’on ne peut faire l’impasse sur le sionisme, sur la nature de l’État d’Israël. Dans le contexte du conflit palestino-israélien, l’anticolonialisme se nomme aussi l’antisionisme.

En quoi peut-on parler d’apartheid à propos de la politique de l’État d’Israël ? Comment l’État d’Israël s’est-il assuré l’impunité et le soutien inconditionnel des états occidentaux ? Comment la société palestinienne dispersée dans tout le Proche-Orient résiste-t-elle ? Par quelles actions la soutenir ?

Le judaïsme de Pierre Stambul est principalement issu du souvenir du génocide nazi. Parents résistants dans le MOI. Mère dont la famille a été exterminée. Père qui fut dans le groupe Manouchian et a été déporté à Buchenwald. Élevé dans une éducation très antireligieuse, Pierre est Juif, athée, antisioniste…

Pierre Stambul, camarade d’ Émancipation, milite aussi à l’Union Juive Française pour la Paix depuis 2002. Il en est le co-président. Cette somme de textes retrace son itinéraire militant à l’UJFP et sur la Palestine.

Venez nombreux écouter, poser des questions et discuter avec Pierre autour de son livre :

Israël/Palestine

Du refus d’être complice à l’engagement.

(éditions Acratie)