1er mai : manifestation 10h30 Jean Macé-Bellecour Réfugiés et migrants avec les travailleurs : même combat ÉGALITÉ DES DROITS, RÉGULARISATION DE TOUTES ET DE TOUS

lundi 29 avril 2019
par  HB
popularité : 29%

1er mai : manifestation 10h30 Jean Macé-Bellecour

Réfugiés et migrants avec les travailleurs : même combat

ÉGALITÉ DES DROITS, RÉGULARISATION DE TOUTES ET DE TOUS

Milliers de réfugiés, dont des centaines d’enfants, condamnés à vivre à la rue, refus de l’asile, expulsions… Tout cela participe de la politique générale du gouvernement. Macron veut réduire à néant les droits fondamentaux arrachés par des luttes séculaires.

Sur le terrain, cette politique gouvernementale est mise en œuvre par la Métropole, le département, le préfet et par l’académie de Lyon.

Tous combinent les mesures répressives (jeunes laissés à la rue ou chassés de leur chambre ; convocations à la PAF, OQTF, expulsions…) et les “concertations” cherchant à masquer leur politique et à associer des “bonnes volontés” à sa mise en œuvre…

Car les “solutions” annoncées s’inscrivent dans le “cadre contraint au plan réglementaire et financier” de la politique du gouvernement : loi Collomb sur l’asile et l’immigration, dispositifs low cost de “protection” des enfants en danger, “réformes” Blanquer mettant en cause le droit à l’école (avec des sas de préscolarisation pour les jeunes étrangers), dégradation des conditions de travail des salariés, externalisation de services publics, appel au bénévolat...

Face aux divers aspects des politiques xénophobes, contre la précarisation générale, nous luttons ensemble, travailleurs, réfugiés, migrants, rappelant que depuis 1889, les organisations de travailleurs ont décidé de faire du 1er mai une grande manifestation internationale de lutte pour les droits des travailleurs.

Respect des droits de l’enfant

- prise en charge par la Métropole ou le département de tous les mineurs isolés, des jeunes majeurs, dans le cadre du droit commun de l’aide sociale à l’enfance (assez de dispositifs indignes)

- scolarisation de tous et toutes dans le cadre de l’Éducation nationale (ni jeune sans école, ni sas de “préscolarisation”)

Liberté de circulation et d’installation

- Droit au travail permettant à toutes et tous de vivre en autonomie

- Régularisation de toutes et tous les sans papiers

- Droit d’asile sans restriction : abandon des visio-audiences, abrogation des accords de Dublin (obligeant à demander l’asile dans le 1er pays d’enregistrement)

- Arrêt des expulsions des squats et terrains occupés par les exilés, ouverture des locaux appartenant à la Métropole.

- Droit au logement immédiat pour toutes et tous

- Arrêt des expulsions ; fermeture des centres de rétention

- Des moyens pour l’accueil et non pour la chasse aux étrangers  : aucune application des lois dites d’immigration choisie, de la loi Macron-Collomb

- Suppression de l’Agence européenne des gardes frontières (ex-FRONTEX).


Collectif de soutien aux réfugiés et migrants Lyon-69 : ActForRef, ATTAC 69, CGT Vinatier, CGT-Éduc’Action 69, Union Départementale CGT, Union Départementale CNT, Collectif Agir Migrants, Collectif Amphi Z, Collectif des étudiantEs étrangerEs, Collectif de soutien aux habitants de l’ex-collège Maurice-Scève, Collectif 69 Palestine, Émancipation-69, FSU 69, LDH 69, Migrations Minorités Sexuelles et de Genre, MRAP LYON 1-4 et 3-7-8, RESF-69, Union Syndicale Solidaires 69, Solidaires EtudiantEs, Solidaires Retraités 69, SUD santé sociaux 69, UJFP Lyon, Alternative Libertaire, Coordination des Groupes Anarchistes-Lyon, EELV 69, Ensemble !, France Insoumise Migrations, L’insurgé, Lutte ouvrière, MJCF 69, Nouveau Parti Anticapitaliste, Nouvelle Donne, Parti de Gauche 69, PCF, UPC…

Contact : collectifrefugie69@laposte.net


Documents joints

PDF - 73 ko
PDF - 73 ko