APPEL DES COLLECTIFS DES DÉPARTEMENTS DU 35 ET DU 31 15 Novembre 2018 COLLECTIFS CONTRE LES RÉFORMES BLANQUER DU BAC ET DES LYCÉES, ET CONTRE PARCOURSUP

lundi 26 novembre 2018
popularité : 25%

Nous publions ci-dessous l’Appel des collectifs d’Ille-et-Vilaine, de Haute-Garonne et du Tarn :

APPEL DES COLLECTIFS DES DÉPARTEMENTS DU 35 ET DU 31 15 Novembre 2018

COLLECTIFS CONTRE LES RÉFORMES BLANQUER DU BAC ET DES LYCÉES, ET CONTRE PARCOURSUP

Appel des collectifs d’Ille-et-Vilaine, de Haute-Garonne et du Tarn

Les réformes du Bac et des lycées, mises en place par le gouvernement, sont une atteinte sans précédent au principe du droit à l’éducation pour toutes et tous. Elles vont modifier le sens même du métier de professeur, et dégrader considérablement les conditions de travail. Nous sommes nombreux, dans tous les lycées, à prendre conscience du danger de cette réforme, profondément idéologique, qui aboutira à de nombreuses coupes budgétaires et à un système éducatif basé sur la concurrence.

Par conséquent :

- Nous appelons les personnels à mettre en place des réunions d’information syndicale dans les lycées, à diffuser au maximum l’information auprès de leurs collègues, auprès des parents et des élèves, à solliciter les médias, et à mettre en place des actions pour construire la mobilisation.

- Nous appelons tous les professeurs, personnels, parents d’élèves à créer des collectifs dans les lycées et départements partout sur le territoire.

- Nous proposons de révêtir le symbole " = " ... comme égalité de tous les lycées et de tous les lycéens ! Non aux réformes Blanquer !!! Et de le décliner de toutes les façons : brassards, badges, signes avec les doigts à l’horizontal, peintures...

- Nous voulons aboutir à une convergence de nos actions et de nos revendications, revendications tenant en un mot : ABROGATION des réformes Blanquer du Bac et des lycées, ABROGATION de Parcoursup.

Qui sommes-nous ?

Nous sommes deux collectifs qui se sont formés en deux lieux différents du territoire : le collectif contre les réformes Blanquer du bac et des lycées d’Ille et Vilaine et l’intercollectif « la chaîne des bahuts ».

Nos deux collectifs, situés respectivement en Ille-et-Vilaine, en Haute-Garonne et dans le Tarn réunissent en ce début de mois de novembre une quinzaine d’établissements, soit plus de deux cents professeurs et parents d’élèves.
Nous sommes soutenus par des organisations syndicales, et nous sollicitons le soutien des fédérations de parents d’élèves.

Ces deux collectifs, qui fonctionnent sur le principe de l’assemblée générale, ont pour vocation de s’étendre au maximum d’établissements à travers le territoire, afin de faire aboutir nos revendications.

Ces revendications, quelles sont-elles ?

- L’abrogation des réformes Blanquer du lycée général et du Bac, qui aboutiront à la dévalorisation du Bac au profit d’un système de sélection et de concurrence entre élèves, professeurs et lycées, ainsi qu’à un système d’examens permanents, source de stress, de diminution du temps d’enseignement pour les élèves, et d’inégalités entre lycées (Bac local).

- La fin de la casse du lycée professionnel, dont les enseignements généraux sont promis à amputation des 2/3, dans l’objectif de former des exécutants, et non plus des citoyens.

- La fin de parcoursup, dont le résultat est un échec (désinscriptions, orientations non choisies), qui conduit à orienter les élèves de façon prématurée, et n’est finalement que le prétexte pour organiser la sélection, sélection qui deviendrait notre seule boussole éducative.

- Nous nous opposons aux heures supplémentaires imposées, qui servent à détruire les postes des enseignants, comme aux primes et au recrutement décidés par les chefs d’établissements, qui sont le début d’une privatisation de l’école, comme cela a été le cas en Suède.

- Nous demandons l’arrêt de la fermeture des CIO, ainsi que le maintien des CIO et des COPsy dans le cadre de l’Éducation nationale.

- Et nous demandons l’arrêt des attaques contre l’école primaire, la fin des évaluations Blanquer en CP et en CE1, qui vont permettre à terme le classement des écoles, un retour au cadre national sur les rythmes scolaires, et la fin des injonctions hiérarchiques toujours plus nombreuses, qui limitent la liberté pédagogique des enseignants.

Soyons nombreux•se•s pour défendre l’avenir du service public d’éducation et nos professions !

L’éducation est un droit pour toutes et tous !

Non aux réformes Blanquer, à la casse du Bac, et à Parcoursup !!!


Navigation

Articles de la rubrique

Brèves

19 novembre 2017 - Le programme de Macron sur l’école

Le programme de Macron sur l’école, l’enseignement supérieur et la recherche, l’apprentissage et (...)

16 janvier 2017 - Éducation prioritaire et "loi de refondation"

Alors que des lycées classés en "éducation prioritaire" (EP) se mobilisent contre la suppression (...)

28 novembre 2016 - Motion Cdfn-FSU : Retrait du projet ministériel sur l’évaluation des personnels enseignants

La version finale du projet de décret de réforme de l’évaluation des personnels enseignants sera (...)