Annulation des sanctions contre les militants

dimanche 28 octobre 2012
par  HB
popularité : 16%

Émancipation combat pour la levée immédiate des sanctions et la réhabilitation de tous les collègues et militants sanctionnés par les gouvernements précédents pour leurs engagements dans les mobilisations.

Le 30 mai 2012, au CDFN de la FSU, Émancipation a défendu la motion ci-dessous. Voir ICI
http://69.emancipation.fr/spip.php?article40

Roland Veuillet fait partie des nombreux militants sanctionnés.

Muté d’office à Lyon, en 2003, il est maintenu pour une dixième année scolaire à 300 km de Nîmes, où habitent ses trois enfants.

On constate dit-il "que le ministre refuse d’appliquer l’Avis du Conseil Supérieur de la Fonction Publique (C. S. F. P.) qui s’était prononcé pour l’annulation de cette sanction « car les faits reprochés ne sont pas fondés ». Rappelons que le syndicaliste avait été traduit en Conseil de Discipline pour des faits exclusivement liés à ses activités syndicales lors de la grève de 2003.

Vincent Peillon prolonge les sanctions contre les militants, mais il maintient en poste l’ensemble des Recteurs nommés par la Droite. Même les plus réactionnaires comme William Marrois restent (un homme d’une grande proximité avec le MEDEF et l’UIMM)".

Pour protester contre cet arbitraire, Roland Veuillet s’est invité à Toulouse au congrès du PS. Partant de la Ville Rose, il engage ensuite une course à pied de 400 km jusqu’à Nîmes.

PETITION en ligne, pour l’ANNULATION des SANCTIONS :

http://www.petitionpublique.fr/?pi=P2012N25599