Collège : l’arrêté Blanquer aggrave encore l’autonomie des établissements

mercredi 21 juin 2017
popularité : 16%


Intervention et motion défendue à la CA académique du SNES, le 19 juin 2017
[Compte-rendu de la CA académique du SNES de Lyon du 19 juin 2017]

Le ministre Blanquer a publié un arrêté modifiant l’arrêté du 19 mai 2015 sur la réforme du collège.

-  La grille horaire demeure strictement la même (26 h élève à tous les niveaux + 3 h de marge), les enseignements complémentaires conservent le même volume (ponctionné sur les horaires disciplinaires) ;

-  Le décret sur la réforme du collège reste intact , en particulier son article 2 qui précise notamment que « l’organisation des enseignements est fixée par le conseil d’administration, après avis du conseil pédagogique et conformément au projet d’établissement » ;

-  L’obligation d’effectuer au moins un EPI à la fin du collège réapparait. La disparition des thématiques imposées vise à permettre aux collèges de « faire le choix d’EPI plus adaptés à leur projet d’établissement », à coller aux « besoins des élèves accueillis » ;

-  La part d’autonomie (au moins 20%) est confirmée. Le ministère indique que ces aspects de la réforme « vont dans le bon sens et seront maintenus » ;

-  Le nombre de décisions renvoyées au local augmente encore avec cet arrêté, qui ajoute les enseignements facultatifs à financer dans le cadre de la même grille horaire.

Cet arrêté maintient donc le cœur de la réforme du collège, l’ensemble des mesures qui vont dans le sens de l’autonomie des établissements et qui ont suscité la mobilisation des enseignants et de leurs syndicats. Il va même dans le sens d’une aggravation de l’autonomie, ce qui ne peut mener qu’à l’explosion des inégalités.

Le ministère indique que "demain, les équipes et leur chef d’établissement auront davantage de souplesse dans l’élaboration de leur projet pédagogique, en contrepartie d’une responsabilisation accrue et d’une évaluation plus régulière". Confirmant ainsi les projets du gouvernement Macron d’aller encore plus loin dans la logique de l’autonomie des établissements.

Motion Émancipation (CA académique du SNES de Lyon, 19 juin 2017)

L’arrêté Blanquer sur le collège se situe à l’opposé des revendications des personnels, exprimées durant des mois de mobilisations et de résistances. La CA du SNES rappelle sa revendication d’abrogation de la réforme du collège, et se prononce pour le retour à des horaires nationaux dans les établissements.


Brèves

16 janvier - Éducation prioritaire et "loi de refondation"

Alors que des lycées classés en "éducation prioritaire" (EP) se mobilisent contre la suppression (...)

28 novembre 2016 - Motion Cdfn-FSU : Retrait du projet ministériel sur l’évaluation des personnels enseignants

La version finale du projet de décret de réforme de l’évaluation des personnels enseignants sera (...)