Syrie : Arrêt immédiat de tous les bombardements, notamment à Alep

mercredi 23 novembre 2016
popularité : 61%

Lors du Conseil délibératif fédéral national (CDFN) qui s’est tenu les 22 et 23 novembre 2016, Émancipation a présenté et défendu le texte ci-dessous.

Ces derniers jours, les bombardements du régime d’Assad soutenu par Poutine redoublent d’intensité sur la population civile, en particulier sur Alep : le nombre d’écoles bombardées est énorme, tous les hôpitaux ont été détruits et la population est affamée suite au siège que fait subir Assad et son régime.

Depuis 2011, Assad et son régime massacrent le peuple syrien qui a osé en 2011 se lever et manifester pour la liberté et pour une Syrie libre et démocratique.

Telle est l’origine de l’exode massif des Syriens.

Une position claire et nette de la FSU pour exiger l’arrêt immédiat des tous les bombardements est indispensable. Ce serait un point d’appui pour arracher d’autres positions, en premier lieu des syndicats pour briser l’isolement du peuple syrien sur lequel s’appuient les puissances étrangères et le régime d’Assad.

Et en un an, les bombardements russes ont tué plus d’enfants et de Syriens que Daesh en 4 ans.

La maire d’Alep élu président du Conseil local de la ville d’Alep est actuellement en France. Il est parfaitement à même de dire à qui doivent être adressés les soutiens humanitaires.

a. La FSU se prononce pour l’arrêt immédiat de tous les bombardements, notamment à Alep.
b. Le FSU décide de lancer une campagne de solidarité humanitaire auprès des personnels de l’Éducation nationale, à destination des Syriens en lutte contre la barbarie de Assad et de ses alliés, contre la barbarie de Daech, pour une alternative démocratique.
c. La FSU estime que la revendication du peuple syrien pour le départ de Assad et la fin de son régime, immédiatement et sans condition, est légitime.

La direction Unité et action et une grande partie de l’EE n’ont pas voté ce texte.