Non à l’expulsion d’Arnaud, élève de Terminale au lycée Germaine Tillon (Sain Bel 69) Arnaud doit être régularisé

mardi 3 mai 2016
par  HB
popularité : 16%

Signez la pétition ICI : http://resf.info/P3068


Communiqué, Lyon 2 mai 2016

En avril 2015, Arnaud, élève en terminale scientifique au lycée Germaine Tillon de Sain Bel, a reçu une obligation de quitter le territoire (OQTF). En mars 2016, cette décision a été confirmée par le tribunal administratif.

En janvier 2011, Arnaud arrive en France seul, mineur – il n’a alors que 14 ans – en provenance du Rwanda. Depuis, il n’a aucune nouvelle des membres de sa famille – certains sont décédés – ni aucun contact avec son pays d’origine. La famille d’accueil dans laquelle il vit le considère comme son propre enfant et a fait, depuis longtemps déjà, une demande d’adoption.

Au lycée Germaine Tillon (Sain Bel), la mobilisation grandit depuis la confirmation de l’OQTF par le tribunal. Une pétition a été largement signée par l’ensemble des professeurs, des parents du lycée et du collège de secteur où Arnaud a été scolarisé lors de son arrivée en France. Le 1er avril, les enseignants ont fait grève. Un rassemblement important d’élèves, de professeurs, de parents d’élèves, en présence de la presse, s’est tenu devant le lycée. Une délégation demandant "à Monsieur le Préfet d’annuler ses décisions et d’accorder un titre de séjour durable à Arnaud pour qu’il puisse continuer d’étudier et de vivre en France parmi nous" a été reçue à la préfecture.
Pour le moment, le seul engagement de la préfecture est de ne pas renvoyer Arnaud au Rwanda… avant la fin de l’année scolaire.

Un nouveau rassemblement est convoqué pour le 3 mai devant le lycée avec présence de la presse.

Le Collectif RESF jeunes 69 et RESF-69 se joignent à la demande de régularisation d’Arnaud avec un titre de séjour "vie privée et familiale". Il apporte son soutien la mobilisation des enseignants, des élèves, des parents de Sain Bel.

Collectif RESF jeunes 69
RESF-69

Le 3 mai, à nouveau, la mobilisation a été massive au lycée Germaine Tillon (Sain Bel).

Le préfet à accordé à Arnaud un "titre de séjour provisoire" d’étudiant" pour six mois.

Enseignants, parents et lycéens savent bien, qu’une fois parti du lycée, Arnaud n’aura plus les mêmes soutiens.

Ils maintiennent leur exigence : un titre vie privée et familiale pour Arnaud.

RESF relaye leur pétition, apporte son soutien à la mobilisation.

Signez la pétition ICI : http://resf.info/P3068

Le communiqué RESF http://resf.info/article54226.html