Appel à Voter Émancipation - CONTRE l’INDIVIDUALISATION : DÉFENDRE LE STATUT et L’ÉCOLE PUBLIQUE UNITÉ POUR DÉFAIRE LA POLITIQUE DU GOUVERNEMENT

mercredi 4 mai 2016
popularité : 28%

Le vote interne au SNES pour décider de l’orientation nationale, académique, départementale a lieu du 2 au 26 mai. Le nombre de représentants à la CA académique dépend des résultats du vote.
Ci-dessous l’appel à voter : Émancipation.


CONTRE l’INDIVIDUALISATION : DÉFENDRE LE STATUT et L’ÉCOLE PUBLIQUE UNITÉ POUR DÉFAIRE LA POLITIQUE DU GOUVERNEMENT

Le gouvernement applique les contre-réformes exigées par le MEDEF, notamment contre l’école publique et contre le droit du travail, les statuts, la sécurité sociale…

Le Code du travail est conçu pour protéger le salarié vis-à-vis de l’employeur auquel il est subordonné Pour le fonctionnaire, le statut est l’équivalent de ce Code. Avec la loi El Khomri, ces principes doivent disparaître, menaçant statut général et statuts particuliers.

INDIVIDUALISATION DES PARCOURS, DES DROITS DES SALARIÉS ET DES FONCTIONNAIRES

Le parcours individualisé de l’élève, les évaluations par compétences, “l’engagement et les responsabilités de l’élève”… seront répertoriés dans le livret scolaire unique numérisé (LSUN), puis dans le nouveau Livret Scolaire du Lycée. Ces informations pourront être transférées dans le Compte personnel d’activité (CPA)* auquel la loi El Khomri entend donner corps. Le CPA regroupera de multiples fichiers numérisés et deviendra pour les salariés du privé comme pour les fonctionnaires un nouveau “livret ouvrier”. C’est une menace directe contre les garanties statutaires. Ainsi, les attaques contre les diplômes nationaux, les qualifications et droits collectif, le statut sont en parfaite cohérence. http://www.emancipation.fr/spip.php?article1221

“DIALOGUE SOCIAL” : LA MÉTHODE POUR DISLOQUER LES DROITS FONDAMENTAUX

Comme c’est la règle avec Hollande, le projet El Khomri a été précédé de multiples concertations, dont le gouvernement rajoute une dose quand des résistances s’affirment.

En se soumettant aux concertations du gouvernement, la direction du SNES a facilité le vote de loi Peillon et son application : la réforme du collège, laquelle va de pair avec atteintes au statut…

Des “concertations” pour que nous soit appliqué le protocole sur les PPCR* (avancement unique à l’ancienneté, allongement des carrières, nouvelle évaluation visant à individualiser carrières et salaires) ont commencé. D’autres sont annoncées (et demandées par la FSU) pour appliquer le CPA dans la Fonction publique…

Le rôle du syndicat n’est pas de préparer, par le "dialogue social" et la "concertation", les projets du gouvernement. Cette politique "d’accompagnement" désarme les mobilisations.

DÉFENDRE DES REVENDICATIONS CLAIRES

- Abrogation de la réforme du collège dans toutes ces déterminations : décrets et arrêtés sur le socle, les programmes, l’évaluation (brevet et LSUN). Abrogation de la loi Peillon qui en est la source, et des lois qui détruisent le cadre national de l’enseignement et des diplômes, dont les lois de territorialisation.

- Abrogation du décret du 20/08/2014 qui augmente la charge de travail, redéfinit le métier en missions* (réunions, formations… et injonctions multiples). Rétablissement de la définition stricte du service en heures de cours devant élèves. http://69.emancipation.fr/spip.php?article143

- Défense inconditionnelle du statut  : aucune application du protocole PPCR d’individualisation des carrières, retrait du projet de CPA*, augmentation des salaires et rattrapage du pouvoir d’achat perdu depuis plus de deux décennies, ré-indexation des salaires sur les prix.

- Retrait total et définitif de la loi El Khomri

La mobilisation pour ces revendications implique que le SNES cesse les "concertations" sur les projets gouvernementaux, contribue à ce que se réalise l’unité des syndicats et personnels (notamment avec des assemblées générales et de délégués) pour défaire la politique du gouvernement.
Pour que cette orientation puisse être discutée et défendue dans les instances académiques :

VOTEZ ÉMANCIPATION

* Voir le site : http://69.emancipation.fr/


Navigation

Articles de la rubrique