On ne peut imposer au peuple syrien un dialogue avec son bourreau Bachar el-Assad

lundi 9 septembre 2013
par  HB
popularité : 28%

Lors de la CA académique du SNES de Lyon du 5 septembre 2013, les élus Émancipation ont défendu le texte suivant.

Motion Émancipation

La CA du SNES se prononce contre toute intervention militaire impérialiste en Syrie. Elle se prononce également contre les pressions impérialistes visant à imposer au peuple syrien des choix dont il ne veut pas, en particulier un dialogue avec son bourreau Bachar el Assad.

La CA réaffirme que le combat mené par le peuple syrien pour en finir avec la dictature de Bachar el-Assad est totalement légitime. La poursuite des massacres de masse depuis plus de deux ans, la place (relative) acquise par des groupes armés obscurantistes sont corrélatives à l’isolement dans lequel le mouvement ouvrier international, en France notamment, a abandonné la résistance du peuple syrien.

Le mouvement ouvrier ne peut rester inactif face aux appels répétés des insurgés non à des bombardements mais à une aide sous toutes ses formes. Pour la CA du SNES, une mesure élémentaire consiste à impulser une campagne unitaire pour organiser un soutien financier à cette mobilisation populaire et à ses nombreux comités de résistance locaux.

La CA se prononce pour l’accueil sur le territoire français de tous les réfugiés syriens qui en font la demande.

La direction académique U&A a voté contre ce texte ; l’École Émancipée ne l’a pas voté.