Communiqués suite à l’interdiction du rassemblement en soutien aux réfugiés

lundi 23 novembre 2015
par  HB
popularité : 28%

Communiqué du collectif d’organisations

"Un rassemblement était appelé le 21 novembre en solidarité avec les migrant-es et réfugié-es pour la liberté de circulation :

- Pour que la Métropole ouvre ses logements vides aux réfugié-es et migrant-es sans abri ou expulsé-es

- Pour que la Métropole assure l’aide à l’enfance pour les mineur-es étranger-es isolé-es

Le collectif d’organisations signataires de l’appel du 21 novembre, en solidarité avec les migrant-es et réfugié-es, condamne l’interdiction qui frappe ce rassemblement. Il proteste contre le fait que l’état d’urgence réduise les libertés.

La préfecture invoque le risque d’agressions par l’extrême-droite contre notre rassemblement pour justifier son interdiction. C’est sans précédent et un tel argument ne peut que légitimer la violence des fascistes.

Après les terribles attentats de Paris, notre solidarité est d’autant plus nécessaire que nombre de réfugié-es ont fui des violences de ce type. Qu’ils/elles soient nommé-es réfugié-es, migrant-es ou sans-papiers, ils/elles sont aussi des victimes des guerres et/ou de la misère, qui les ont contraint-es à quitter leurs pays. Les organisations se retrouveront dans les plus brefs délais pour envisager les suites à donner à nos mobilisations."
21 novembre 2015

Pour rappel, les organisations ayant appelé au rassemblement
« Liberté de circulation ! Réfugié-e-s, migrant-e-s, vous êtes les bienvenu-e-s ! »

ATTAC-Rhône, CGT Vinatier, CNT Villefranche, Collectif des EtudiantEs EtrangerEs, Comité d’Information pour une SYrie Libre et Démocratique, Coordination des Groupes Anarchistes-Lyon, EELV 69, Émancipation-69, ENSEMBLE !, LDH Rhône, L’insurgé, Lutte Ouvrière, MRAP LYON 3-7-8, Nouveau Parti Anticapitaliste, OCML-VP, Parti de Gauche 69, RESF-69, Solidaires 69, Solidaires EtudiantEs, UJFP, UPC.


Communiqué de la FSU 69 - 25 novembre 2015

http://fsu69.fsu.fr/?Le-21-novembre-la-Prefecture-a-interdit-a

Solidarité avec les migrants et réfugiés

"Un rassemblement, appelé le 21 novembre dernier en solidarité avec les migrant-e-s et réfugié-e-s et pour la liberté de circulation a été frappé d’interdiction.

La Fédération Syndicale Unitaire s’associe au collectif d’organisations signataires pour condamner cette décision de la préfecture.

Le motif invoqué d’un risque de violences d’extrême droite crée un précédent et pourrait légitimer les actions d’intimidation des groupuscules identitaires.
Après les attentats du 13 novembre, l’expression de la solidarité envers celles et ceux qui ont fui des violences comparables nous semble toujours aussi nécessaire et ne devrait pas être entravée."