Projets de programmes, nouveau socle commun, réforme du collège : un tout cohérent

mardi 2 juin 2015
popularité : 22%

Les projets de programmes du cycles 2, 3 et 4 (primaire et collège) sont totalement construits selon la logique des compétences ; la place des connaissances, des savoirs est totalement marginalisée. Ils sont une nouvelle concrétisation de "l’école du socle".

Ci-dessous la motion présentée par Émancipation 13 au congrès du SNUipp (cycles 2 et 3).

Motion Émancipation - Congrès du SNUipp des Bouches-du-Rhône (28-29 mai 2015)

Pour le boycott des consultations des projets de programmes de cycles

Notre ministère n’a pas dévoilé le projet d’évaluations, qui est la pièce maîtresse du puzzle des programmes. Mais il est clair que les compétences sont les maîtres du jeu dans ces projets, auxquels les savoirs sont soumis. Les évaluations se feront donc sur les compétences. Depuis 2008, nos gouvernements n’ont pas vraiment réussi à faire appliquer la logique des compétences. Avec ces nouveaux projets de programmes l’enseignement et tous les enseignants doivent se plier définitivement aux compétences.

Pour arriver à ses fins, et c’est tout nouveau, les compétences font maintenant partie des programmes et pour cela sont placées en 1ère position. La relégation à la 2ème place des savoirs et des connaissances ne permet plus l’équivoque de 2008. Et le lien est clairement explicité. À chaque connaissance, sa compétence.

Un autre objectif clé, s’inscrit dans ces projets de programmes. De façon surprenante, seule est proposée la progression par cycle. Quant à la progression annuelle, incontournable car indispensable aux enseignants pour enseigner, le gouvernement impose la même chose qu’au collège : qu’elle soit définie par une nouvelle instance, contre laquelle 50% des profs de collège ont fait grève le 19 mai. Ainsi ce qui doit nous interpeler et nous alarmer au plus haut point c’est bien comment sera appliqué ce futur décret et non ce qu’il contient.

  • Nouvelles missions, plus de managérisation à l’école et au collège, afin de mieux contrôler

Les nouvelles missions qui sont attribuées aux conseils de cycles et aux conseils écoles-collèges sont celles de définir la progression annuelle ainsi que les méthodes pédagogiques qui seront employées. Ces instances existantes dans nos écoles (et collèges), à l’instar du conseil pédagogique dans les collèges conservent leur nom. Mais leur nouvelle mission, essentielle pour la refondation, leur confère un nouveau statut, qui fait progresser la managérisation de l’Education Nationale. Ces conseils, c’est prévu, seront chapeautés par les inspections et/ou chefs d’établissement.

Au niveau du cycle 3, charnière entre l’école et le collège, dont on parle à peine car c’est très important, les projets de programmes éludent le problème, trop conflictuel avec une vague mention conjointe des conseils de cycle et conseils école-collège.

  • Un grand pas vers la dénationalisation

La programmation et la progression annuelle ont ceci de très particulier, qu’elles vont porter sur des savoirs principalement NON EVALUÉS. Cette liste de savoirs et connaissances deviennent le pool dans lequel chaque établissement, école ou collège, va piocher pour structure sa progression spécifique. Autonomie, qui rime on le sait, avec compétition entre établissements, et territorialisation, prennent ainsi consistance car les savoirs pourront varier au gré des équipes, des instances et des choix qu’on privilégie dans chaque établissement.

Parce que les projets de programmes on pour but d’économiser les moyens, de territorialiser, de baisser le niveau d’exigences scolaires et de managériser, et parce que le collège se bat maintenant pour les mêmes raisons que l’école, le SNUipp13 doit joindre sa voix à celle du collège et de ses organisations syndicales pour appeler :

- au boycott de la consultation par internet des enseignants,
- à l’arrêt des concertations avec le ministère ou le gouvernement pour l’application de toutes les mesures de la loi Peillon
- et au retrait pur et simple de ces projets de programmes.


Brèves

19 novembre - Le programme de Macron sur l’école

Le programme de Macron sur l’école, l’enseignement supérieur et la recherche, l’apprentissage et (...)

16 janvier - Éducation prioritaire et "loi de refondation"

Alors que des lycées classés en "éducation prioritaire" (EP) se mobilisent contre la suppression (...)

28 novembre 2016 - Motion Cdfn-FSU : Retrait du projet ministériel sur l’évaluation des personnels enseignants

La version finale du projet de décret de réforme de l’évaluation des personnels enseignants sera (...)