2014 - 1834 : Novembre des canuts

dimanche 16 novembre 2014
popularité : 50%

Nous sommes en 1834, la France est sous la Monarchie de Juillet et le droit d’association s’est progressivement restreint.

Les Canuts, mutuellistes, sentent la menace peser et font entendre leur voix.
Une grève s’enclenche, certains arborent les insignes du compagnonnage alors prohibés, pour témoigner leur désaccord.

En avril, l’étau se resserre : six mutuellistes sont traduits en justice pour avoir transgressé l’interdiction de se réunir.

Lyon se soulève alors et ce vent frondeur se répand comme une traînée de poudre, bien au delà des frontières de la ville.

En région puis nationalement, d’autres villes se dressent aux côtés des Canuts.
Les affrontements se multiplient avec violence, mais laissent entrevoir, en filigrane, le désir de république qui frémit alors dans les consciences.

Pour cette 7e édition, Novembre des Canuts vous emmène en 1834 afin de chercher, ensemble, les clés de compréhension de ce tumulte et les mettre en perspective avec 2014.

Partez en bambane sur les traces des révoltés dans les rues de Lyon, suivez les pas de l’insurrection à Grenoble, Saint-Etienne et Paris, venez pousser les portes de nos Café-Canuts, devenez les témoins de cette révolte et de ses zones d’ombre.
180 ans plus tard, dans un temps où la république est au cœur de l’actualité, qu’en est-il de nos aspirations citoyennes ?

Cette nouvelle édition de Novembre des Canuts se tissera entre conférences, spectacles, expositions et débats, déroulant ainsi le fil de l’histoire pour arriver jusqu’à nous.

Le Collectif Novembre des Canuts

www.novembre-canuts.fr

Expositions, théâtre, conférences, visites commentées...

Musique et révoltes des Canuts

- JEUDI 20 NOVEMBRE À 19H00

Dans un contexte politiquement et socialement fragile, les canuts publient leurs propres chansons dans L’Écho de la Fabrique. Inspirées de mouvements politiques influents, elles dénoncent des conditions de vie laborieuses.

Franz Liszt, s’intéresse, aux deux révoltes des canuts et compose une pièce pour piano, « Lyon », qui porte en épigraphe la devise des ouvriers lyonnais, « Vivre en travaillant ou mourir en combattant ».

Quels liens entre musique, révoltes des canuts et saint-simonisme ?

Par Charlie Rongier pour le tricentenaire de l’église Saint-Denis

Église Saint-Denis, 4 rue Hénon, Lyon 4e
gratuit

1834, Une année clé pour la mémoire ouvrière souterraine

- Vendredi 21 novembre 2014 à 18h30

Parler de mémoire souterraine sous-entend que des victoires des défaites, ou des luttes ouvrières sont comme effacées de l’Histoire. Michèle Riot-Sarcey propose un éclaircissement quant à ces oublis qui ne sont pas seulement le fruit du hasard.

Par Michèle Riot-Sarcey, professeure émérite d’Histoire contemporaine et d’Histoire du genre Paris VIII- Saint Denis.

Petit Théâtre du Musée Gadagne, 1 place du petit collège, Lyon 5e
gratuit sur réservation au 04 37 23 60 46

1834 en Bambane CONFÉRENCE VISITE

- DIMANCHE 23 NOVEMBRE À 10H30

Rien n’est plus émouvant que de partir 180 ans après la semaine d’avril
1834 sur les traces des combats menés par les canuts et les républicains lyonnais.

Deux heures qui nous permettront d’évoquer une partie de cet événement qui entrera dans l’Histoire ouvrière. Du café Suisse près de la place Bertone, siège des insurgés de la Croix-Rousse au quartier Saint-Jean qui vit les premières barricades lors de la première journée du procès des chefs d’atelier canuts le 9 avril en passant par l’église Saint Bonaventure théâtre de violents combats.

Par Robert Luc

Rendez-vous place Bertone, Lyon 4e
Gratuit

L’Écho de la Fabrique

- VENDREDI 28 NOVEMBRE À 16H00 ET À 18H30

Le récit de trois protagonistes de la révolte des canuts se mêle à ces explications. En suivant le déroulement des évènements, ses causes et conséquences, naissent des rapprochements avec notre époque. « L’écho de la fabrique » nous plonge dans le monde lyonnais du début du XIXe siècle, dans l’époque de la création des mutuelles, des caisses de retraite et de chômage, mais surtout dans un univers où les tisseurs s’organisent pour préserver leurs conditions de travail.

En présence du réalisateur Stéphane Andrivot

Petit Théâtre du Musée Gadagne, 1 place du petit collège, Lyon 5e
gratuit sur réservation au 04 37 23 60 46

Les canuts au cœur du combat pour le droit ouvrier

- SAMEDI 29 NOVEMBRE À 11H00

Le procès des mutuellistes d’avril 1834 est la double conséquence de la grève des canuts et de l’application des articles 415 et 416 du Code pénal interdisant l’organisation et l’action ouvrières. Il se situe en plein débat et vote au parlement de la loi contre les associations visant à bâillonner le mouvement ouvrier et démocratique. Dans ce contexte, l’insurrection répression lyonnaise connaîtra des développements nationaux et restera dans l’histoire.

Par Claire Bonici, historienne du droit du travail et Laurent Gonon auteur et conférencier.

Bibliothèque du 1er arrondissement,
7 rue Saint-Polycarpe, Lyon 1er
gratuit

L’ensemble du programme  : cf le PDF joint


Documents joints

PDF - 1 Mo
PDF - 1 Mo